On se fait une toile ?

Défi lancé sur un groupe Facebook. Il fallait écrire une histoire à partir d’un triplet de mots choisis. J’ai choisi pour ma part « Thème numéro 5 – Canapé, araignée, sautiller ». Toute ressemblance avec ma propre vie serait totalement fortuite ! 😀 Ou pas…

spiderweb-29368_1280

Il y avait certaines choses que Charlie aimait particulièrement. Être confortablement installé sur le canapé pour regarder une série Netflix avec le bras de Benjamin, son petit ami, autour de ses épaules, en faisait indubitablement partie. C’était un dimanche d’octobre et il faisait déjà frais. Alors, être collé l’un à l’autre était des plus agréable. Leur chat, Cachou, était installée sur ses pieds, les tenant ainsi au chaud. C’était tout simplement parfait.

Mais comme toute chose parfaite, il devait forcément y avoir une fin. Charlie aurait simplement préféré quelque chose de moins horrible.

Alors que l’épisode s’attardait sur une scène qu’il trouvait peu intéressante, il eut une sorte de pressentiment. Comme une petite voix dans sa tête qui lui disait “regarde derrière toi”. Et c’est ce qu’il fit. Pour regretter instantanément. Ses yeux verts se posèrent sur la plus horrible créature qu’il eût jamais vue. La panique prit le contrôle sur lui et tout s’enchaîna rapidement.

Dans un cri fort aigu, il se leva du canapé d’un bond, envoyant valser le chat au sol. Benjamin sursauta, regarda son amant avec étonnement et, remarquant son air horrifié en direction de son bras, se tourna à son tour pour voir ce qui avait pu déclencher une telle réaction. Une araignée velue, de la taille de son poing, lui faisait face. À moins de cinq centimètres de son bras, sur le coussin sur lequel il était appuyé. Dans un réflexe, il envoya le coussin à l’autre bout de la pièce.

Charlie se mit à crier et sautiller sur place, regardant partout autour de lui d’un air apeuré.

— Oh mon dieu ! Oh ! Mon ! Dieu ! Où est-ce qu’elle est ? Je ne la vois plus ! C’est horrible ! Pourquoi t’as fait ça ? Elle peut être n’importe où maintenant !

— Je crois que je l’ai trouvée, déclara Benjamin en posant une main rassurante sur l’épaule de son petit ami.

Il désigna du doigt Cachou. Celle-ci était joyeusement en train de mastiquer, des pattes velues dépassant de ses babines. Elle les regarda avec un air interrogateur, ne comprenant visiblement pas leur réaction ni pourquoi Charlie la fixait en affichant un tel dégoût.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s